ring

RING(2012-2016)

Guillaume DUCREUX

Elle s’est subitement offerte à moi.
Vision fugace, pas d’arrêt possible.
Un peu voyeur, je profite de cette vue plongeante.

Nous filons sur le ring, elle est déjà derrière moi. Sa personnalité forte, ses formes charbonneuses et industrielles au charme obscur…
Il n’en fallait pas plus pour voir naitre une obsession.
Cette idée fixe se calme quand enfin j’y retourne.
Qu’elle est vivante, je sens son cœur battre très fort. Son souffle me caresse la nuque et ses courbes m’enivrent.
Une nouvelle entité me fait face. Je la parcours de long en large un peu hagard.
Bercé par le hasard de visions, des sensations fortes me submergent.
Je m’abandonne pour fixer l’image de ce monde qui me semble irréel. L’envoûtement a gagné mon corps et mon esprit.
Je me sens hors du temps. Cette entité s’offre à moi sans trop de résistances et pourtant.
Seul du début à la fin, je la quitte déjà avec cette envie irrépressible de la revoir.

Fugitif dans cet endroit unique qui ne me laisse pas de marbre.
Je digère cet intermède goulu. Elle a la particularité d’éveiller en moi une définition nouvelle de la beauté.
Elle a du chien, du charme ! Je me sens merveilleusement bien quand elle m’étreint.

Son identité est dorénavant mouvante, je sais que la ville que j’ai connue n’existera bientôt plus. Charleroi en Belgique englobe 14 communes.
C’est un grand nœud routier et ferroviaire qui s’étend sur une surface de plus de 500km².
L’agglomération est au centre de ce qu’on appelait jadis le « Pays Noir », vaste bassin houiller aujourd’hui abandonné.
C’est une région fortement (dés)industrialisée.
Au centre des préoccupations politiques, les acteurs qu’ils soient locaux ou nationaux visent à insuffler un nouvel élan économique et culturel.
Le « Pays Noir » s’effacera peut-être pour devenir un peu plus coloré.


Using Format